LIVE TCHAT
Un conseiller est à votre écoute
09 75 18 24 36
contact@secretdedame.com
Mon panier
Aucun article
0 article(s)
» Pourquoi certains hommes aiment porter de la lingerie féminine ?

Pourquoi certains hommes aiment porter de la lingerie féminine ?



homme en lingerie féminine

Pourquoi certains hommes aiment porter de la lingerie féminine ?

 

Sont-ils homosexuels sans se l'avouer ? Est-ce un problème d'identité, un problème physiologique ou psychologique ? Est-ce tout simplement un problème et quelque chose à traiter ? Plusieurs témoignagnes receuillis nous permettent d'apporter des éléments de réponse, on distingue notamment à la fois un énorme clivage sociétal entre le féminin et le masculin et un rapprochement des deux par une pratique qu'on ne qualifie pas en 2018 de banale.

 

L'univers féminin : douceur et beauté

 

L'univers féminin vécu par les femmes est souvent loin de l'image qu'en ont les hommes. Quand on croise une affiche publicitaire montrant une magnifique jeune femme silhouette mannequin dans un ensemble lingerie, maquillée, coiffée, au regard amusé et entouré de plumes et de bulles flottant partout, une grande partie de femmes verront le message "Ceci est une femme, toi tu en es loin, tu n'es pas à la hauteur, n'est pas belle et ne doit pas être aimée", tandis qu'un homme y verra l'univers féminin : "Je suis douceur, légèreté, beauté. J'aime et je suis aimée dans un monde où la brutalité n'a pas court".

L'univers féminin pour l'homme, c'est la mère, c'est les calins, les mots tendres, l'indulgence, la tolérance. L'homme doit rester stable, dur, impassible. Le foyer repose sur ses épaules, il ne se laisse pas leurer par ses émotions. L'image de la femme est souvent caractérisée par les vêtements et la Lingerie sexy : Les robes, les jupes, le rose, les talons, les jarretelles, les soutien-gorges etc... . Souvent c'est ce qu'on peut retenir des hommes temoignant de leur attrait pour la lingerie féminine au point d'en porter. Ce n'est en majeure partie pas une question d'orientatioin sexuelle, ni même de problème identitaire. Bien evidement il y en a. Mais ce n'est généralement ni une maladie psychologique, ni un choix d'orientation sexuelle que de porter de la lingerie destinée aux femmes.

C'est un plaisir d'accéder à des matières, des coupes, des couleurs, interdites à l'univers masculin. Comme si être un homme devait être synonyme de sobriété, de brutalité, de couleurs sombres, sans joie, sans douceur, sans soin à s'accorder. Les hommes qui portent de la lingerie se plaignent du choix si restreint en matière de lingerie masculine. Limité souvent aux strings, boxers, slips et slips parachutes en coton ou moulants. Toujours les mêmes coupes, toujoures les mêmes coloris basiques : blanc, gris, noir. Pourquoi un homme ne pourrait-il pas exprimer d'émotions ? Pourquoi ne pas les exprimer à travers la couleur, la matière, le tissus ? Pourquoi nos deux schémas féminins et masculins continuent à s'opposer à ce point, entre la femme belle et légère et l'homme ancré, lourd, brut. Comme de plus en plus de femmes souhaitent accéder à des postes et des fonctions davantage responsabilisantes, des tenues plus confortables et pratiques, ne plus être "que" belles pour les hommes, les hommes eux, peuvent à juste titre demander l'évolution du regard de la société pour accéder lui aussi à la "beauté", cet univers collé à la féminité, pleine de couleurs, de soin de soi, de soin des autres.

Avec l'évolution des mentalités encore très lente, on voit les corps féminins et masculin se rejoindre peu à peu. Les femmes sont plus musclées, les hommes en moyenne moins qu'à l'époque. La lingerie féminine ne va plus exclusivement aux formes féminines, les hommes peuvent porter porte-jarretelles, bas, soutien-gorges, guêpières.

La plupart des hommes assumant d'être vus en lingerie féminine sont souvent des hommes d'un certain âge, matûres, ayant eu un mariage réussi ou plusieurs mariages, et sont arrivés à être en accord ave leur part de féminité, sans avoir peur que celle-ci ne fasse plus de lui un homme. Au contraire, beaucoup d'hommes jeunes ne peuvent se faire à l'idée que leur compagne les surprenne. Peur du rejet, du ridicule, de l'émasculation, ou des questions que ça pourrait soulever chez eux ou chez les autres. Comme s'ils n'avaient pas assez fait leurs preuves d'hommes et que la moindre goutte de féminité remettait en cause tout semblant d'identité créé par ce que la société leur a imposé. La femme passive et l'homme actif, comme si l'homme féminin cessait d'en être un. Or, il n'en est rien. Porter un vêtement n'est pas un soucis d'orientation sexuelle ou de définition identitaire. Porter de la lingerie féminine n'est pas superficiel dès lors que cela provoque du plaisr à celui ou celle qui en porte. Pourquoi la dentelle, la résille, le rose, les jarretelles, devraient être réserver aux femmes ? De quoi ont peur les hommes actifs et femmes passives bien pensantes si ce n'est que de vêtements ? Les questions qui devraient en découler se poseraient de toute façon. Mais juger l'autre, le stygmatiser, c'est le pousser à se cacher. Refouler, c'est le début des désordres mentaux. Stygmatiser, juger, opposer sont donc les problèmes, porter de la lingerie féminine, le plaisir, le bien-être, l'expression. La recette idéale de l'amour de soi et des autres.

 

 

Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris